Qu’est-ce que l’approche orientante ?

Notre vision de l’approche orientante

Notre vision de l’approche orientante à l’école secondaire l’Envolée mise beaucoup sur l’action. C’est donc à travers divers projets que l’élève apprend à identifier ses intérêts et ses aptitudes. Ces projets permettent également à l’élève de faire des liens entre le Programme de formation québécoise, ses apprentissages et sa réalité. Cette approche a essentiellement pour but de le motiver dans ses études et de l’amener à identifier un projet qui a du sens à ses yeux.

Tel qu’il apparaît dans le modèle de l’approche orientante de la Commission scolaire du Val-des-Cerfs (voir pièces jointes), les élèves cheminent à travers des phases tout au long de leur secondaire. Par exemple, au troisième cycle du primaire ainsi qu’au premier cycle du secondaire, les élèves sont dans la phase « exploration ». Cette phase doit permettre à l’élève de développer une meilleure connaissance de soi, de l’environnement scolaire et du monde du travail.

 

Notre modèle fait également référence à l’ensemble des acteurs concernés par l’approche orientante. Ceux-ci sont les enseignants, les conseillers pédagogiques, les parents, la communauté, les conseillers d’orientation, les conseils d’établissement, la commission scolaire, les directions d’école et bien entendu, l’élève. Chaque acteur a un rôle particulier et tous et chacun peut mener des actions dans le but d’aider l’élève à développer sa maturité vocationnelle.

Les documents joints à cet article

a_o_recto

a_o_verso-2

 

Le Sentiment d’efficacité personnelle (SEP)

À l’école secondaire l’Envolée, l’approche orientante permet à l’élève de développer, non seulement sa connaissance de soi et du monde du travail, mais également sa croyance en ses capacités à résoudre les difficultés reliées au choix de carrière. L’élève se retrouve donc dans un processus où il développe un concept clé en psychologie, soit son Sentiment d’efficacité personnelle (SEP), élaboré par le chercheur Albert Bandura (1997) [1]. Ce sentiment se développe principalement de quatre façons :
1. En vivant des réussites ;
2. En étant en contact avec des personnes modèles ;
3. En recevant des encouragements ;
4. En apprenant à gérer ses émotions ;
Les activités d’orientation et les SAÉ orientantes vécues par les élèves ont pour objectif d’augmenter leur SEP à faire des choix justes et éclairés. Ainsi, ils se sentent davantage capable de réaliser des tâches relatives au choix de carrière telles que :
  • Trouver de l’information scolaire sur des sites Internet ;
  • Réaliser une entrevue avec un travailleur ;
  • Faire un bilan de ses champs d’intérêts ;
  • Choisir un programme de deuxième cycle (secondaire) en lien avec sa personnalité ;
  • etc.
Si vous êtes intéressés à obtenir davantage d’information sur le développement du Sentiment d’efficacité personnelle en orientation, vous pouvez contacter le conseiller d’orientation de l’école. Vous pouvez également vous procurer certains ouvrages, dont celui de Bandura et ses collaborateurs (2008) [2]
Le Guide pour s’orienter (GPS) à partir de la troisième secondaire
Ce questionnaire informatisé fait parti des outils utilisés en lien avec le SEP. À compter de la troisième secondaire, l’élève pourra évaluer sa situation à l’aide du Guide pour s’orienter (GPS). Le GPS comprend neuf sections qui font un tour d’horizon des ressources externes de l’élève (son milieu scolaire, social, familial et le monde du travail) et de ses ressources internes (la discipline personnelle, les attitudes pro-actives, les intérêts et valeurs, les compétences et les savoirs, l’image de soi et la personnalité). Vous pouvez obtenir d’avantage d’informations sur ce guide à l’adresse suivante :http ://www.destinationreussite.com/

Des Situations d’apprentissage et d’évaluation

La grande question lorsque l’on parle d’approche orientante est « comment cela se traduit-il au quotidien avec les élèves ? ». Cette question s’avère tout de même complexe. Idéalement, il s’agit d’intégrer aux cours des notions d’orientation scolaire et professionnelle. Ainsi, à travers une Situation d’apprentissage et d’évaluation (SAÉ), l’enseignant, en collaboration avec le professionnel de l’orientation permet à l’élève de réfléchir sur ses caractéristiques personnelles ou encore il lui permet de découvrir différents horizons du marché de l’emploi. Des activités d’orientation peuvent également avoir lieu en classe sans qu’elles ne soient reliées à des apprentissages scolaires. Voici deux exemples de SAÉ orientantes :
Exemple 1 : Le projet « Passion-TIC »
Ce projet a pour objectif d’initier les élèves d’adaptation scolaire et des groupes ressources aux technologies de l’information et des communications (TIC) tout en leur permettant de réfléchir sur leurs passions et leur type d’intelligence. Les élèves reçoivent d’abord une formation sur les techniques de recherche sur Internet et sur la programmation. Ensuite, ils doivent faire une recherche pour obtenir différentes sources bibliographiques sur leur sujet. Tout au long du projet, ils reçoivent en classe des invités qui viennent leur parler de leur passion. Enfin, ils ont à écrire un texte sur leur sujet et à le publier sur le site Internet leur école. Vous pouvez lire quelques-uns de ces textes dans la section « Élève ». Plusieurs compétences disciplinaires et transversales sont évaluées à travers le projet.
Exemple 2 : Le projet « Un métier un soulier »
Les élèves doivent d’abord faire un exercice de réflexion sur leur type professionnel selon la théorie de John Holland. Ensuite, ils ont à trouver un vieux soulier et à le transformer pour qu’il parle d’un métier qui intéresse l’élève. Voici quelques photos de souliers réalisés par les élèves.

L’entrepreneuriat étudiant

L’importance de reconnaître ses qualités entrepreneuriales

En approche orientante, un moyen efficace pour reconnaître ses aptitudes et évaluer son Sentiment d’efficacité personnelle (SEP) est de participer à divers projets. Lors de son passage à l’Envolée, votre enfant aura la chance de participer au Concours québécois en entrepreneuriat lors d’un projet élaboré au sein de sa classe. L’idée du projet pourrait même venir de votre enfant ! Le projet entrepreneurial a pour objectif de développer chez l’élève l’esprit d’entreprendre ainsi que différentes qualités entrepreneuriales telles que :
  • Le sens des responsabilités ;
  • La créativité ;
  • L’autonomie ;
  • La confiance en soi ;
  • La ténacité ;
  • La solidarité ;
  • L’esprit d’équipe ;
  • Le leadership ;
  • L’effort ;
  • Le sense de l’organisation.
Pour obtenir plus d’informations au sujet de l’entrepreneuriat étudiant, vous pouvez consulter le site Internet du Concours québécois en entrepreneuriat à l’adresse suivante : http://www.concours-entrepreneur.org/

Les commentaires sont fermés.